Le cloud plus qu’une alternative !

Lorsque l’on veut passer au cloud computing, trois solutions se présentent : le cloud public, le cloud privé ou le cloud hybride. Le troisième est souvent vu comme la solution idéale, combinant les avantages des deux autres solutions. Néanmoins, chaque type de cloud répond à certains besoins et aucune des trois solutions ne prévaut sur les autres. Voici les informations que vous devez connaître sur les différents types de cloud.

 

1 – Le cloud public

Dans un cloud public, les ressources sont la propriété d’un fournisseur de service cloud, qui les met à votre disposition par Internet. Vous partagez donc le matériel, les ressources de stockage et des équipements réseau avec d’autres « locataires » du cloud. Vous accédez aux services et gérez votre compte à l’aide d’un navigateur web.

Cloud public, pour quels usages ?

Le cloud public est généralement utilisé pour des boîtes mail, des applications bureautiques, de l’espace de stockage, et des environnements de développement et de test en ligne.

Quels avantages ?

  • Plus abordable : vous n’avez pas besoin d’acheter du matériel ou des logiciels, et payez uniquement pour le service utilisé.
  • Le fournisseur assure toute la maintenance.
  • Les ressources sont extensibles à la demande.
  • Haute fiabilité : un vaste réseau de serveurs prévient les pannes.

2 – Le cloud privé

Un cloud privé est spécifiquement dédié à votre entreprise ou organisation. Il peut être situé physiquement dans votre propre centre de données local, ou être hébergé par un fournisseur de services, mais dans tous les cas, la maintenance du système vous revient.

Cloud privé, pour quelle utilisation ?

Un cloud privé permet de personnaliser les ressources en fonction des réels besoins de votre organisation. Il permet également un contrôle optimal et une sécurité maximale. C’est pour cette raison que cette option est souvent retenue par les organismes publics, les institutions financières et d’autres organisations dont les opérations stratégiques doivent se dérouler dans un environnement parfaitement contrôlé.

Quels avantages ?

  • Un environnement entièrement personnalisable.
  • Une sécurité maximale compte tenu du fait que les ressources ne sont pas partagées.
  • Des possibilités d’extension.

 

3 – Le cloud hybride

Comme son nom l’indique, un cloud hybride combine le cloud privé et le cloud public, de façon à ce que l’organisation puisse profiter des deux.

Le cloud hybride, pour quoi faire ?

Le cloud hybride répond à des besoins spécifiques, car il permet de faire circuler des données et applications entre un cloud privé et un cloud public. Par exemple, il est possible d’utiliser la partie publique pour les applications impliquant un volume important et qui sont moins exigeantes en termes de sécurité telles que les boîtes mail. Pour les documents sensibles ou stratégiques, vous pouvez utiliser le cloud privé afin d’en assurer la sécurité.

Quels avantages ?

  • Une grande flexibilité.
  • Un contrôle maîtrisé des ressources sensibles.
  • Des coûts optimisés : grâce à l’utilisation du cloud public, vous ne payez pour de la puissance supplémentaire que lorsque celle-ci est nécessaire.

 

Pour bien choisir votre type de cloud en fonction de vos besoins, n’hésitez pas à faire appel à un expert. Group DIS vous accompagne dans la mise en place de la solution optimisée pour votre société et vous propose ses services d’infogérance pour assurer la pérennité de l’installation. Nous vous conseillons dans l’installation de votre cloud hybride et assurons sa mise en place.

Demander un devis pour votre projet Cloud

 

  • Il est important de choisir son type de cloud en fonction de ses besoins.
  • Il ne faut pas voir le cloud hybride comme LA solution, mais comme la réponse à un besoin spécifique.
  • Demander conseil à un expert est la bonne façon de trouver la meilleure solution pour votre besoin.