Le Maintien en condition opérationnelle (MCO) correspond à l’ensemble des mesures
mises en place pour assurer que le passage en mode dégradé en cas d’incident permette
de conserver un niveau de conditions de travail acceptable. Intégré dans un Plan de
continuité des activités, le MCO se présente comme un élément indispensable pour
assurer la haute disponibilité de votre infrastructure informatique. C’est en effet l’un des
moyens de garantir la disponibilité de vos applications et d’augmenter la fiabilité de votre
système.

1 – Les fondamentaux de la haute disponibilité
1-1 Définition

La haute disponibilité (High Availability ou HA) est le fait d’assurer et de garantir le
fonctionnement des services ou applications 7 J/7 et 24 h/24. Cela consiste donc à mettre en
place toutes les actions et dispositions techniques pour que l’infrastructure informatique soit
constamment disponible.
Aujourd’hui, la haute disponibilité est un enjeu essentiel pour les entreprises. En effet, le
dysfonctionnement du système informatique peut générer des pertes de productivité, de
matériels, mais également de coûts supplémentaires liés aux pannes.

1-2 Définition du taux de disponibilité

Une disponibilité de service à 100 % n’existe pas. Effectivement, il y a différents paramètres
à prendre en considération tels que des aspects techniques ou les remplacements de
matériels. C’est pour cette raison qu’un système est considéré comme hautement disponible
lorsque son taux de disponibilité atteint 99,96 %.
Le taux de disponibilité se calcule sur la base d’une année (365 jours) ou d’un mois (30 jours)
et sur une plage horaire définie (24 h ou 8 h dans la journée). La durée d’indisponibilité d’un
système se mesure en jour, heure et minutes.

 

MCO, capacité de conseil et expertise de l’infogérant

2 – MCO, capacité de conseil et expertise de l’infogérant
2-1 Détermination des besoins

Les risques qui peuvent mettre en péril le bon fonctionnement d’une infrastructure
informatique sont nombreux et variés. Ils peuvent être internes au système : virus,
défaillance, piratage, etc. Mais ils peuvent également être externes : incendies, dégât des
eaux, vol, etc.
Compte tenu de l’étendue des risques qui peuvent survenir, la mise en place de mesures
MCO nécessite d’être capable de prendre en compte toutes les contraintes et nécessités
auxquelles elles doivent répondre. Pour cela, faire appel à une société spécialisée vous
permet de bénéficier du regard d’experts qui disposent du recul nécessaire pour estimer les
risques dans leur intégralité.

2-2 Faire appel à un expert DevOps

Faire appel à une société spécialisée vous permet de bénéficier des solutions logicielles les
mieux adaptées à vos spécificités et à vos besoins.
Pour aller plus loin, faire confiance à un expert DevOps est l’assurance de bénéficier des
meilleures alternatives pour mettre en place des solutions de continuité des services. En
effet, adopter une démarche DevOps permet de mettre en place l’intégration continue.
Cette technique vise à évaluer au fur et à mesure les problèmes qui peuvent survenir afin de
les solutionner au plus vite. Dès lors, les mises à jour éprouvées peuvent être injectées dans
le système, assurant des mises à niveau régulières.

 

mise en place d’un contrat SLA (Service Level Agreement)

3 – Importance du suivi du système
3-1 Anticiper les problèmes

Pour garantir un haut niveau de disponibilité, la meilleure solution est encore de ne pas avoir
de dysfonctionnement. C’est pourquoi il est dans un premier temps indispensable de mettre
en place les mesures nécessaires pour anticiper les éventuels problèmes.

L’infogérant en charge de votre système informatique doit donc installer un processus de
mises à jour régulières des systèmes afin de vous faire bénéficier des dernières versions des
logiciels utilisés. Il doit également réaliser un « bilan de santé » régulier de l’infrastructure
pour détecter tout problème éventuel avant qu’il ne surgisse.

3-2 Mettre en place les actions correctives

Dès lors que l’infogérant détecte un éventuel problème dans le système, il doit mettre en
place dans les meilleurs délais les solutions correctives permettant soit d’éliminer le risque,
soit a minima de garantir de bonnes conditions de travail dans le cas où le risque se
produirait.

MCO et engagement SLA

Dans le cadre de la mise en place d’un contrat SLA (Service Level Agreement), le MCO tient
une place prépondérante. En effet, la convention SLA définit clairement, à travers
différentes clauses, les besoins du client, le niveau de service attendu en retour, ainsi que
toutes les obligations des deux parties pour atteindre les objectifs de niveau de service. Dans
le cas où le prestataire n’offre pas au client la qualité de service requise, le client peut lui
demander une compensation, elle aussi définie dans la convention SLA.
Dans le cadre d’une SLA qui cherche à atteindre la haute disponibilité, un MCO est
indispensable. Effectivement, il est essentiel, pour garantir un haut niveau de service, de
mettre en place toutes les mesures nécessaires au maintien d’un service de bonne qualité,
quelles que soient les circonstances.

Déterminer des temps de réponse et d’intervention

Dans le cadre de la mise en place d’un MCO et d’une convention SLA, il est possible de
déterminer un délai de réponse en cas de dysfonctionnement du système. Il est
également possible de préciser un délai maximum d’intervention.
La mise en place de solutions MCO est indispensable pour assurer la haute disponibilité
d’une infrastructure informatique. En effet, en cas de défaillance, ce sont grâce à ces
mesures que l’entreprise conserve un niveau de travail convenable, évitant ainsi une perte
de chiffre d’affaires. Néanmoins, pour que les solutions soient fiables, il est nécessaire de

faire appel à un expert qui sera capable de prendre en compte tous les paramètres
importants.

Les trois points-clés au sujet du Maintien en condition opérationnelle et de la haute
disponibilité :

– Le MCO vise à anticiper les problèmes pour éviter qu’ils ne surviennent autant qu’à mettre
en place les solutions adéquates pour assurer une continuité de service en cas de
dysfonctionnement.
– Mettre en place des mesures de MCO est indispensable pour assurer une haute
disponibilité de l’infrastructure informatique.
– Dans le cadre d’une convention SLA, les mesures MCO sont partie intégrante de la
démarche.